Le projet de loi relatif à l’économie sociale et solidaire (ESS) est discuté cette semaine à l’Assemblée nationale.

L’objectif est de soutenir un secteur à fort potentiel pour la croissance économique de notre pays.

En France, l’ESS représente 2,4 millions d’emplois et 23% des emplois créés depuis 10 ans. En Mayenne, l’économie sociale et solidaire c’est 14% de l’emploi salarié privé avec près de 12 000 emplois.

Associations, coopératives, mutuelles créent de l’emploi non délocalisable dans les services à la personne, l’économie verte ou le sanitaire et social. L’ESS démontre que l’on peut concilier performance économique, innovation et utilité sociale.

Le projet de loi veut donner à ce secteur une reconnaissance et les moyens de se développer pour créer de nouveaux emplois. La loi entend consolider le système coopératif. Elle sécurise les besoins de financement des structures de l’ESS. Elle encourage la reprise des entreprises par les salariés.

Par ce texte, le gouvernent affiche sa conviction que la diversité économique est bonne pour la croissance et pour l’emploi et que l’économie sociale et solidaire participe pleinement au dynamisme de notre pays.