medecinJe suis intervenu ce mardi à l’Assemblée nationale pour demander à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, des mesures fortes de l’Etat pour lutter contre la désertification médicale en Mayenne, en particulier à Laval et dans l’agglomération.

L’Etat a prévu des aides pour favoriser l’installation de jeunes médecins et pour soutenir la création de maisons de santé.

Il est nécessaire que le secteur de Laval soit reconnu en zone déficitaire. Car actuellement, le secteur de Laval n’est pas répertorié en zone déficitaire en médecins, et ne bénéficie donc pas des dispositifs prévus dans ce cadre, alors que la situation se dégrade. De nombreux Lavallois et habitants de l’Agglomération ne trouvent plus de médecins traitants.

Au-delà de ces mesures incitatives pour favoriser l’installation de nouveaux médecins, il n’y aura pas de solution durable sans une politique nationale de régulation. Pour les zones sur-dotées comme la Côte d’Azur, je défends l’idée de revoir le système de conventionnement des médecins avec l’assurance-maladie, tel qu’il existe pour les pharmaciens et pour d’autres professions de santé, pour mieux repartir sur le territoire national la présence médicale. J’avais signé un amendement en ce sens, qui n’a hélas pas été adopté.

Voir la vidéo ci-contre.