Je suis intervenu ce mardi en séance des questions au Gouvernement pour interroger le Premier Ministre sur des mesures de régulation pour l’installation des médecins.

Beaucoup de Français peinent à trouver un médecin généraliste. C’est une inégalité supplémentaire entre les Français. D’un côté des grandes villes ou des départements en bord de mer, avec des médecins en surnombre. De l’autre, des territoires urbains et ruraux qui voient leurs médecins partir à la retraite sans trouver de remplaçant.

L’expérience des 10 dernières années montre que les mesures envisagées pour lutter contre les déserts médicaux n’ont pas suffi. Le plan santé présenté par le Gouvernement la semaine dernière ne fait hélas que reprendre les mêmes recettes.

C’est pourquoi, avec les députés du groupe Nouvelle Gauche nous proposerons dans le budget de la sécurité sociale, de nouvelles règles pour l’installation des médecins, avec ce qu’on appelle le conventionnement sélectif. En clair, l’Assurance maladie ne pourrait plus conventionner les médecins qui voudraient s’installer dans des zones surdotées, pour les inciter à exercer ailleurs, comme cela existe déjà pour les pharmaciens et d’autres professionnels de santé.

Rappelant que des membres de l’actuelle majorité et même du Gouvernement – Richard Ferrand, Brigitte Bourguignon ou Christophe Castaner – avaient proposé une telle mesure l’an dernier, j’ai demandé au Premier Ministre d’étudier le conventionnement sélectif pour répondre à la crise d’un système à bout de souffle, et donner un médecin à chaque Français.

 Voir la vidéo de la question ici