J’ai présenté ce matin la proposition de loi visant à lutter contre la désertification médicale en Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale.

De nombreux Français peinent à trouver un médecin près de chez eux et il y a urgence à agir pour garantir à tous un égal accès aux soins.

Le conventionnement territorial est un outil de régulation, pour mieux répartir les médecins, généralistes et spécialistes sur le territoire national. Un médecin ne pourrait plus s’installer là où les besoins de santé sont déjà pourvus, et serait incité à s’installer où il veut ailleurs. « Cette idée de régulation n’a jamais été essayée pour les médecins, alors qu’elle existe pour d’autres professions de santé (pharmaciens, kinésithérapeutes, infirmiers …).

Après de longs débats, les députés LR et LREM majoritaires ont hélas rejeté la proposition. Les résistances et les conservatismes ont la vie dure !

Seuls les députés PS, UDI, communistes et France Insoumise l’ont soutenue. Le débat se poursuivra en séance publique avec le gouvernement, le 18 janvier. Souhaitons que soit entendue la voix des territoires, des patients et des médecins qui attendent de nouvelles solutions pour lutter efficacement contre la désertification médicale.