Présence médicale : une grande déception. Mais le combat continue !

L’Assemblée nationale hélas n’a pas adopté la proposition de loi que j’ai portée contre la désertification médicale.

Cette proposition visait à mieux répartir les médecins généralistes et spécialistes, sur le territoire national. Les inégalités s’aggravent en effet, entre les départements où viennent s’installer de plus en plus de médecins, et ceux qui en perdent année après année. Entre les départements, les écarts vont de 1 à 2,4 pour les généralistes, et de 1 à 19 pour les dermatologues !

Malgré le soutien des députés socialistes, communistes, insoumis et UDI, les députés de la majorité ont voté une motion de renvoi en commission, pour mieux enterrer cette proposition.

C’est évidemment une grande déception. Mais le travail continue. Sur ce sujet, les Français qui peinent à trouver un médecin attendent des solutions nouvelles, pour assurer à tous l’accès à la santé.