La situation des personnes âgées dans de nombreux EHPAD n’est plus acceptable. Les témoignages des résidents, de leurs familles, et des personnels se multiplient : faute de temps disponible des agents, les personnes âgées n’ont pas les soins nécessaires. Toilettes expédiées, douches rares, repas donnés à la va-vite…: les cadences imposées aux personnels ne leur permettent plus d’assurer une présence humaine de qualité.

Traiter ainsi nos aînés n’est pas digne de notre pays.

Il est de la responsabilité de l’Etat d’établir un véritable Plan d’urgence pour les EHPAD, affectant les moyens humains nécessaires auprès des personnes âgées. Les résidents accueillis en établissements sont de plus en plus dépendants, et souffrent de pathologies de plus en plus lourdes, avec Alzheimer en particulier.

État, collectivités locales et Assurance-maladie doivent dégager rapidement les moyens financiers nécessaires pour assurer un encadrement humain suffisant et revaloriser la rémunération pour la rendre attractive.

C’est désormais une priorité nationale. C’est donc un choix budgétaire : le Gouvernement doit faire pour nos aînés un effort qu’il a fait sans difficulté pour d’autres catégories de Français, avec la suppression de l’ISF pour les plus fortunés …