fiscal-sept2018Le budget de la France pour 2019 pénalise le pouvoir d’achat des Français modestes.

J’ai voté contre le budget 2019 présenté par le Gouvernement à l’Assemblée nationale aujourd’hui.

Comme le budget 2018 injuste sur le plan fiscal, et hélas sans résultat sur le plan économique et social, le budget pour 2019 favorise une nouvelle fois le pouvoir d’achat des 1% des Français les plus riches, et pénalise les 20% des Français les moins aisés.

Ainsi, suite à l’adoption de nouvelles taxes sur les carburants, un ménage composé de 2 adultes et de 2 enfants, se chauffant au fioul domestique et qui roule au diesel, paiera 576€ de taxes supplémentaires en 2022.

Pour favoriser réellement le pouvoir d’achat des Français, nous avons fait des propositions à solde budgétaire strictement égal : hausse de la CSG appliquée uniquement aux pensions de retraite supérieures à 3000€ ; ajout d’une composante carburant au chèque énergie ; soutien à la rénovation des logements ; revalorisation des retraites agricoles. Ces propositions, pour soutenir l’économie et les entreprises, sont financées par un effort demandé aux plus aisés. Malheureusement, ces propositions ont été rejetées par la majorité.

Plus juste, la France sera plus forte : ce n’est hélas pas le chemin choisi aujourd’hui.