La crise que traverse notre pays appelle des réponses fortes et désormais rapides. Il n’est plus temps de tergiverser. Les violences de samedi à Paris et dans plusieurs villes sont inadmissibles. Le vandalisme à l’Arc de Triomphe est une honte.

Dans ce climat, chacun doit assumer ses responsabilités, pour sortir de la crise.

Le Président de la République et le Gouvernement doivent entendre la colère et y répondre par un moratoire sur les taxes carburant prévues pour 2019 et le rétablissement de l’ISF.

Les gilets jaunes doivent accepter de dialoguer avec les pouvoirs publics pour trouver des solutions.

Pour leur part, les députés socialistes ont demandé l’ouverture d’Etats Généraux sur le pouvoir d’achat qui réuniraient les syndicats, les élus de toutes tendances, les citoyens et les pouvoirs publics.

Les députés socialistes ont déposé en ce sens aujourd’hui une proposition de loi pour des mesures concrètes qui soutiennent le pouvoir d’achat des familles, avec l’élargissement du chèque énergie, l’augmentation de la prime d’activité pour les travailleurs modestes, et la hausse de la CSG limitée aux pensions de retraite de plus de 3000 € par mois. Ces mesures seraient financées par le rétablissement de l’ISF payé par les plus fortunés.

L’attente de justice sociale et fiscale est très profonde : le Gouvernement ferait courir un risque très élevé à notre pays en n’y répondant pas.