J’ouvre un cahier de doléances à disposition des citoyens, à ma permanence parlementaire à Laval, à compter de ce mardi 15 janvier, date du lancement du grand débat national.

Ce débat national doit être utile à notre pays. Pour l’heure, les modalités d’organisation restent très floues. Les Français ont besoin de connaître les finalités et les débouchés de ce grand débat.

A ce stade, je ne peux que constater le faible enthousiasme des élus LREM de notre département à s’en saisir.

Pour ma part, je propose à ceux qui le souhaitent de faire part de leurs attentes et propositions dans un cahier de doléances que je mets à leur disposition à ma permanence à Laval (22 rue Souchu-Servinière).

Je m’engage à transmettre au Président de la République et à la Commission nationale du débat public l’ensemble des doléances reçues.

Je mets également à disposition des Mayennais une adresse mail cahierdoleances53@gmail.com

Le grand débat national suscite des attentes qu’il ne faut pas décevoir. La majorité devra écouter mais surtout apporter de vraies réponses aux attentes des Français.