vaches-2019Après 19 ans de négociations, la Commission Européenne a conclu un accord avec les pays membres du MERCOSUR (Brésil, Argentine, Paraguay, et Uruguay).
Il prévoit notamment une baisse significative des tarifs douaniers dans plusieurs secteurs, et en particulier ceux de l’élevage et de l’industrie.
Cet accord est inquiétant pour l’élevage français. Ce traité affaiblira beaucoup ce secteur, déjà en proie à de nombreuses difficultés. Selon les termes de cet accord, ce sont 99 000 tonnes de viande bovine et 160 000 tonnes de volailles qui pourront être importées du MERCOSUR !
Cet accord est à contre-courant des défis environnementaux qui sont devant nous. Il propose de soutenir des formes de production dangereuses pour la planète : déforestation massive, utilisation irraisonnée de pesticides. Encourager aujourd’hui ce type d’agriculture, qui épuise les sols et les ressources, n’a aucun sens.
En l’état, ce traité n’est pas acceptable ; parlementaire français, je m’y opposerai.