Le Président de la République a déclaré « impossible », au Salon de l’Agriculture, la revalorisation à 85% du SMIC, des actuelles pensions des retraités agricoles. Cela ne concernera que les nouveaux entrants, à partir de 2025.

Pourtant, le Gouvernement avait bloqué, au Sénat, en 2018, une proposition de loi votée à l’unanimité en février 2017 par l’Assemblée nationale d’alors, qui prévoyait cette revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC.

Le Gouvernement avait alors justifié ce blocage au motif qu’une telle amélioration ne pouvait être envisagée de manière isolée, mais devait être examinée dans le cadre de la réforme globale des retraites.

L’annonce du Président de la République est donc un renoncement.

Les agriculteurs ont été menés en bateau. La majorité ne trouve pas 1 Md€ pour les retraites des agriculteurs alors que, dans le même projet de loi, elle exonère de cotisations les plus hauts cadres, se privant ainsi de 3 Md€ de budget.

Comme pour l’ISF, cette majorité est toujours très bienveillante pour les premiers de cordée mais n’a pas la même considération pour les Français modestes, qui sont pénalisés par les choix de cette majorité.