Guillaume Garot a demandé le gel des fermetures de classes et suppressions de postes prévues pour la rentrée 2020 dans le département de la Mayenne.

Les enseignants font un travail exemplaire depuis plus d’un mois pour maintenir le lien pédagogique. Les écoles vont rouvrir progressivement, dans des conditions encore incertaines : avant de remanier la carte scolaire, il faut attendre de connaître précisément les besoins des élèves et la situation scolaire de chacun d’eux.

La stratégie de déconfinement présentée mardi par le Gouvernement prévoit une reprise de la scolarisation progressive et différenciée selon les territoires. Malgré la mobilisation des professeurs, des élèves ne pouvant suivre les cours à distance ont pu se trouver en situation de décrochage et devront être particulièrement accompagnés à la rentrée prochaine.

Supprimer des classes ou des postes dans ces conditions serait hasardeux, avec des conséquences qui pourraient être préjudiciables, surtout dans les territoires les plus en difficulté. Nous aurons besoin d’un système éducatif au maximum de son efficacité à la rentrée 2020.