Je salue le projet de relance européen présenté conjointement par la France et l’Allemagne le 18 mai.

Cette proposition est un vrai pas en avant » estime le député de la Mayenne. « Elle peut permettre de soutenir la relance de notre économie, et donne un nouvel élan solidaire à la construction européenne, qui repose historiquement sur l’axe franco-allemand.

Le plan de relance vise à permettre à la Commission européenne d’emprunter directement jusqu’à 500 milliards d’euros, qui seraient ensuite reversés sous forme d’aides aux États-membres et aux secteurs économiques les plus touchés par la crise sanitaire.

C’est un premier pas vers une mutualisation des emprunts et vers une relance plus efficace car mieux coordonnée, pour relocaliser en Europe la production de médicaments, et pour accélérer la transition écologique et numérique de notre industrie en créant de nouveaux emplois.

Cette proposition devra maintenant être soutenue par les 25 autres pays de l’Union Européenne.

Je souhaite la réussite de cette initiative : depuis plusieurs semaines, l’Europe était à hue et à dia, tiraillée entre des pays qui avaient tendance à se replier et se fermer à toute coopération au-delà de leurs frontières. Or nous avons besoin d’une Europe forte pour peser face aux géants chinois ou américain.

Lorsque les choses vont dans le bon sens, cela mérite d’être reconnu.