Le collectif pédopsychiatrie 53 alerte sur les menaces qui pèsent sur la pédopsychiatrie en Mayenne, après les décisions de fermeture du Centre médico-psychologique (CMP) de Château-Gontier, et de maintien provisoire de ceux d’Ernée et d’Evron.

Je soutiens cette démarche. J’ai saisi l’ARS pour sauvegarder ces structures et permettre aux équipes pluridisciplinaires de la pédopsychiatrie de continuer à intervenir auprès des enfants en souffrance psychique.

Depuis plusieurs années, ces CMP parviennent à fonctionner malgré les difficultés de recrutement de médecins que connaissent nos territoires. Cette situation, bien qu’insatisfaisante, permettait de répondre aux besoins de prise en charge indispensables pour de nombreux enfants, en proximité avec les familles et les professionnels du secteur.

Le maintien des CMP de Château-Gontier, d’Ernée et d’Evron est indispensable aux côtés de ceux de Laval et Mayenne, pour assurer un maillage territorial efficace au service des enfants, adultes de demain, et de leur famille.