Lutte contre le gaspillage alimentaire : ma proposition de loi, diminuée de quelques articles, adoptée en commission à l’Assemblée nationale

La proposition de loi « pour une nouvelle étape contre le gaspillage alimentaire » que je défends, a été adoptée ce mercredi matin par la commission des Affaires économiques de l’Assemblée.

Les principaux articles ont été votés avec un large consensus. C’est une avancée importante pour être plus efficace contre le gaspillage alimentaire.

La proposition de loi porte plusieurs mesures fortes, destinées notamment à mettre le consommateur au centre de la lutte contre le gaspillage alimentaire :

– L’article 1 fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire une « grande cause nationale » pour l’année 2021.
– L’article 3 s’attaque à la question des dates de consommation, responsables de 10% du gaspillage alimentaire dans l’Union européenne.

La commission a également voté :

– Le renforcement du contrôle de la qualité des dons d’invendus par la création d’une véritable police du gaspillage alimentaire (article 5)
– L’obligation de mesure du gaspillage alimentaire pour les entreprises alimentaires » (article 6)

Je regrette que l’article 2, qui rendait obligatoire l’éducation à l’alimentation dans les programmes scolaires du primaire au lycée, ainsi que la réponse apportée à la précarité alimentaire que constitue la proposition de Bons Pour Bien Manger, aient été refusés.

Avec cette adoption du texte, nous avons franchi une nouvelle étape. La proposition de loi va maintenant poursuivre son cheminement. Je continuerai à porter ce combat pour un pays plus solidaire et plus responsable vis-à-vis de son alimentation.