Réélu député de la Mayenne, je siègerai au sein de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale pour ce nouveau mandat.

Je veux poursuivre les combats que je mène depuis des années au Parlement et dans nos territoires, en les portant au niveau européen et international.

La crise des prix de l’énergie, des matières premières, des denrées alimentaires touche le quotidien des Français. Pour aller au-delà des mesures d’urgence et trouver des solutions à long terme, l’échelle internationale est la plus pertinente. Je serai plus particulièrement investi sur le changement climatique et sur les questions de souveraineté alimentaire et agricole en France, en Europe et dans le monde.

Les Mayennais connaissent aussi mon engagement contre le gaspillage alimentaire. La France est déjà pionnière dans ce domaine, et je souhaite à présent porter ces enjeux au sein de la commission des Affaires étrangères.