Avec Yannick Favennec, député du nord Mayenne, nous avons fait part de notre vive déception suite à l’application de l’article 49-3 par le gouvernement hier soir sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale.

Les débats étant automatiquement stoppés, les articles 22 à 25, qui portaient sur les déserts médicaux, ne seront pas examinés par l’Assemblée nationale.

La Première Ministre a refusé le débat sur un sujet fondamental, et sur des mesures absolument nécessaires pour des millions de Françaises et de Français.

Avec le groupe de travail transpartisan sur les déserts médicaux, nous étions prêts à défendre plusieurs amendements proposant des solutions justes, efficaces et d’application rapide pour résorber les inégalités d’accès aux soins.

À la place, le gouvernement fait à nouveau le choix de se reposer sur des mesures d’incitation qui ont montré leur inefficacité.

Le combat continue, bien entendu. Notre groupe transpartisan travaille à une proposition de loi transpartisane contre les déserts médicaux. Nous sommes déterminés à aller chercher une majorité pour que chacun en France ait accès à un médecin en proximité.