Je suis consterné de la nouvelle application de l’article 49-3 sur le budget de la sécurité sociale, lors de l’ultime lecture du texte à l’Assemblée nationale.

Il s’agit du cinquième 49-3 sur le budget 2023 de la sécurité sociale. À chaque fois, il a été déclenché avant le débat sur les déserts médicaux. Aucun de nos amendements sur la régulation de l’installation des médecins n’a pu être discuté.

C’est un affront pour les parlementaires et pour les citoyens que nous représentons, mais surtout pour les 8 millions de patients qui attendent des solutions rapides et puissantes face à l’urgence de la désertification médicale.

Avec le Groupe de travail transpartisan sur les Déserts médicaux, nous portons des propositions concrètes. Pour le moment, le débat est empêché. Nous ne nous résignons pas, et déposerons dans quelques jours une proposition de loi commune.