Membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, j’ai été nommé Président du groupe d’amitié France-Turquie.

Un groupe d’amitié parlementaire est un outil de rayonnement pour la France.

Située aux portes de l’Europe et de l’Asie, la Turquie est au carrefour des enjeux diplomatiques de la période et est aussi une puissance économique en devenir.

Président du groupe d’amitié, je défendrai les valeurs de la démocratie et des droits de l’Homme dans les liens qui unissent nos pays.

Cette responsabilité s’inscrit aussi dans le prolongement de mon expérience de ministre de l’agroalimentaire. La Turquie est un acteur agricole et alimentaire important. Le secteur agroalimentaire turc représente près de 20% du PIB du pays.