J’ai voté contre le projet de loi « climat » adopté à l’Assemblée nationale ce mardi.

À la tribune de l’hémicycle, j’ai souligné la « faiblesse » du texte. « Il y a des éléments utiles dans ce projet de loi mais l’essentiel n’y est pas ».

Face à l’urgence climatique, nous ne pouvons pas cautionner la tiédeur du gouvernement et l’esquive permanente du défi climatique par la majorité.

Tout au long de l’examen du texte, avec les députés de mon groupe, nous avons avancé des propositions concrètes pour aider chacun à agir en faveur de la planète : un Prêt à Taux Zéro pour l’acquisition de véhicules non polluants, une TVA abaissée à 5,5% pour les transports en commun, une interdiction stricte de louer les logements très mal isolés… Toutes ces mesures ont été rejetées par le gouvernement ».

Face à l’urgence climatique, économique, sociale, les solutions existent. Elles exigent une volonté forte que la majorité actuelle ne porte pas du tout.