Tribune de Guillaume Garot dans Libération

Si vous n'avez pas trouvé Libération chez votre marchand de journaux préféré, je vous invite à lire ici la tribune "La politique des mauvais sentiments" publiée ce jour.

Guillaume Garot nommé parlementaire en mission sur le gaspillage alimentaire

Le Premier ministre Manuel Valls m'a nommé parlementaire en mission sur le gaspillage alimentaire, auprès des ministres Ségolène Royal et Stéphane Le Foll.

Je présenterai dans un délai de six mois des propositions permettant d'atteindre les objectifs fixés par le Gouvernement de diminuer de 50% le gaspillage alimentaire en France d'ici à 2025.

Je suis heureux de cette nomination qui marque la volonté du Gouvernement d'avancer dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Je poursuivrai le travail que j’avais engagé comme ministre. Je ferai des propositions concrètes, en lien avec les producteurs, les entreprises de l’agroalimentaire, la grande distribution et les associations pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire.

C’est un enjeu local : la lutte contre le gaspillage alimentaire doit en effet se déployer sur nos territoires, au plus près du terrain. C’est aussi un enjeu national car aujourd'hui en France chaque personne jette 20 kilos de nourriture par an, soit 400 euros par famille mis à la poubelle chaque année. C'est enfin un défi mondial car actuellement 30% de la production agricole mondiale sont gaspillés alors qu’il faudra nourrir 2 milliards d’êtres humains en plus en 2050.

Voir la lettre de mission du Premier ministre.

Contre le gaspillage alimentaire, accélérons !

16 octobre, journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

Un an et demi après avoir lancé le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire au ministère de l’agroalimentaire, je souhaite aujourd’hui que soit intensifiée et généralisée la lutte contre le gaspillage alimentaire. Les engagements volontaires pris dans le cadre du Pacte, aussi nombreux et nécessaires soient-ils, ne seront pas suffisants à eux seuls pour atteindre l’ambition fixée de diminuer de moitié le gaspillage en France d’ici à 2025.

Il faut accélérer la lutte contre le gaspillage alimentaire, en levant les verrous qui existent encore. Cela passe par la clarification des règles pour les dons alimentaires et pour les dates de consommation, par de nouvelles mesures pour l’achat des collectivités publiques, par la généralisation du « doggy bag », par l’éducation des enfants à la cantine et par la mobilisation de la grande distribution et des commerces…

Actuellement, 30% de la production agricole mondiale sont gaspillés alors qu’il faudra nourrir 2 milliards d’êtres humains en plus en 2050. En France, chaque individu jette 20 kilos de nourriture par an. « Le défi alimentaire qui nous attend est majeur : il est planétaire, pour produire et consommer autrement.

Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est d’abord faire le choix d’une société plus solidaire et plus responsable, car il n’est plus acceptable de jeter de la nourriture lorsque tant d’êtres humains dépendent de l’aide alimentaire pour vivre. C’est ensuite s’engager contre les dérives de la société de surconsommation. C’est enfin retrouver du pouvoir d’achat : une famille de quatre personnes jette l’équivalent de près de 400 euros chaque année à la poubelle, à cause du gaspillage alimentaire.

Vote de la loi sur la transition énergétique

J'ai voté pour la loi sur la transition énergétique adoptée aujourd'hui à l'Assemblée nationale.

La loi sur la transition énergétique est une réforme majeure du quinquennat. C'est un texte d'équilibre, pour stimuler l’activité et créer des emplois, en particulier dans le bâtiment, et pour aller vers un nouveau modèle énergétique combinant nucléaire et énergies renouvelables.

Lire la suite...

G. Garot invité de LCP

logo LCP



J'étais l’invité de l’émission « Parlement'air », sur La Chaîne Parlementaire, ce mardi 14 octobre pour un débat avec Benoist Apparu, ancien ministre, député UMP de la Marne.

Je vous invite à regarder la vidéo de l'émission ci-dessous.


G. Garot à Evron

Dans le cadre des "journées cantonales" que j'organise dans la circonscription, je serai présent à Evron ce vendredi 17 octobre, selon le planning suivant :

13h déjeuner avec les maires du canton au restaurant La Toque à Evron

14h30 visite de l'entreprise CIMEL à Voutré

16h permanence à la mairie d'Evron

17h30 point rencontre avec les habitants au café "Le Pilori" à Evron, où je vous invite à venir me retrouver pour échanger sur l'actualité de notre territoire et les sujets qui vous préoccupent.

Mieux se nourrir : G. Garot interroge le gouvernement

Je suis intervenu lors de la séance des questions au Gouvernement de ce mercredi, pour interroger Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, sur les orientations de la politique publique de l’alimentation.

Depuis la crise de la vache folle, le lien de confiance entre les Français et leur alimentation s’est distendu. Et plus récemment la fraude des lasagnes à la viande de cheval n’a pas arrangé les choses. Nous devons néanmoins rester fiers de notre gastronomie : c’est une image très forte pour tirer nos exportations agroalimentaires.

La filière agricole et alimentaire, qui emploie plus d’un million de personnes, a déjà fait de réels efforts pour assurer la qualité de nos produits. Mais il est possible de faire mieux pour que chacun ait accès à une alimentation saine et sûre. C’est une question de justice sociale.

L’enjeu c’est donc aujourd’hui de mieux produire, de mieux se nourrir et de moins gaspiller. Il faut en effet accélérer et généraliser la lutte contre le gaspillage alimentaire pour diviser par deux le gâchis d’ici à 2025, alors que chaque Français jette 20 à 30 kilos de nourriture chaque année.

La vidéo de cette intervention est disponible ici

La lutte contre la fraude fiscale finance les baisses d'impôt

La lutte contre la fraude fiscale enregistre des résultats positifs. 31 000 demandes de régularisation fiscale ont été enregistrées par le Service de Traitement des Déclarations Rectificatives (STDR) depuis sa création par le gouvernement en juin 2013.

C'est un mouvement sans précédent de régularisation de contribuables qui détiennent des avoirs non déclarés à l’étranger.

Lire la suite...

Eolien : G. Garot rencontre Jean-Yves Le Drian

En Mayenne, des projets éoliens ont été stoppés en raison d'une nouvelle carte des couloirs d'entrainement à basse altitude de l'armée de l'air
J'ai tenu à rencontrer Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, pour insister sur l'impact des contraintes aéronautiques sur les projets éoliens dans notre département.

Lire la suite...

Les permanences

Je tiens des permanences régulières à l'attention des habitants qui souhaitent me rencontrer. Celles-ci se déroulent dans les locaux de ma permanence à Laval ou dans une mairie de la circonscription.

Les prochaines permanences sont prévues :

Lire la suite...

- page 1 de 37