Guillaume Garot retrouve son mandat de député

Après presque 2 ans comme ministre délégué à l’Agroalimentaire, je retrouverai avec plaisir mon mandat de député de la Mayenne, au début du mois de mai prochain.

Comme je le fais depuis 15 ans, je continuerai de m’investir pleinement aux côtés des Mayennais, pour défendre leur pouvoir d’achat, l’emploi et le développement économique de notre département, et porter à l’Assemblée nationale leurs préoccupations et leurs attentes.

Ce que nous voulons pour les enfants de France

ecole-ps.jpg

Oui, disons le haut et fort : la réforme des rythmes scolaires est une réforme nécessaire pour nos enfants.

Elle va leur permettre de sortir d’un système, la semaine de 4 jours, qui s’avère, à long terme, éreintant autant que contreproductif car, on le sait, la concentration du temps d’enseignement est source de fatigue, de déconcentration et aggrave donc le risque d’échec scolaire.

A ce titre, le classement des 34 pays de l’OCDE est significatif : les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays. La France compte 144 jours de cours par an, contre 190 au Royaume-Uni et 208 en Allemagne. En revanche, nous avons le nombre d’heures de cours par semaine le plus élevé : 24 heures pour la France, 21 à 25 heures pour le Royaume Uni et 15 à 20 heures en Allemagne.

Bien sur, cette reforme demandera des adaptations, notamment pour organiser des activités périscolaires. Je comprends les inquiétudes, de maires, d’élus, face à ces nouvelles obligations. Mais Jean Marc Ayrault l’a dit : un fonds spécial d’accompagnement de 250 millions d’euros sera crée pour les aider à s’adapter à cette réforme essentielle.

Pourquoi ? Parce que tout commence à l’école. Pas seulement l’étude, l’acquisition de connaissances. L’éducation citoyenne commence à l’école, la façon de se comporter dans un monde de plus en plus dur et complexe ; le rapport à l’autre, la vision du monde. Tout ce qui fait un adulte se forge en partie dans ce lieu « sacré » qu’est l’école.

Cette école, nous voulons la refonder, après 10 ans d’une politique de droite qui l’a abimée et affaiblie, tant sur le plan pédagogique que social. Aujourd’hui, nous voulons remettre l’école au cœur de la République avec un seul objectif : le développement harmonieux de nos enfants, quelles que soient leurs origines ethniques ou sociales.

Réformer les rythmes scolaires, c’est donc prendre d’abord soin des élèves, c’est respecter le temps nécessaire aux apprentissages, pour s’ouvrir au monde qui nous entoure. C'est ce que nous voulons pour nos enfants.

Lutte contre le gaspillage : Guillaume Garot à Londres pour une première étape européenne

Big Ben London Avec Tristram Stuart à Londres Aujourd'hui j'entame à Londres ma tournée européenne de lutte contre le gaspillage.

Nous sommes face à un véritable enjeu de civilisation. 30% de la nourriture produite dans le monde sont jetés, alors que plus d'un milliard d'êtres humains ne mangent pas à leur faim. Il ne faut plus discourir, il faut agir. Je présenterai en juin prochain un pacte national contre le gaspillage.

Mais l'union fait la force et on ne peut pas se cantonner au franco français. Aujourd'hui je rencontre mon homologue David Heath car les britanniques sont les plus avancés dans cette lutte contre le gaspillage. J'ai le plaisir de déjeuner avec Tristram Stuart (en photo), qui par conviction et une bonne dose de culot aussi, fait depuis trois ans maintenant bouger les consciences citoyennes en organisant des banquets géants avec des produits destinés à être jetés. Cette étape londonienne est la première d'une tournée qui me mènera en Allemagne et en Italie, avec un crochet par Genève. Car vous le savez peut être, l'ONU s'empare également du sujet. J'en suis particulièrement heureux et plein d'espoir sur l'objectif que nous nous sommes fixés : réduire de 50% le gaspillage alimentaire d'ici à 2025. Let´s go !

C'est reparti sur mon blog !

Après quelques mois d’interruption, je suis heureux de reprendre le fil de ce blog.

Aujourd’hui ministre chargé de l’Agroalimentaire, je souhaite vous faire part de mon actualité et continuer à vous livrer mes points de vue, mes convictions et réactions sur ce qui nourrit notre quotidien en France et en Mayenne.

Merci d’avance de votre participation !

Guillaume Garot entre au Gouvernement

Le Président de la République François Hollande m'a fait part hier de ma nomination au Gouvernement, en tant que ministre délégué chargé de l'Agro-Alimentaire.

C'est une grande fierté et un grand honneur pour moi de servir la République et notre pays.

Je suis très conscient de la responsabilité qui m'est confiée et très heureux de porter un dossier, au sein de l'équipe gouvernementale, qui soit en lien direct avec ce que nous connaissons en Mayenne .

Hier matin encore, j'étais à Paris avec Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, aujourd'hui mon ministre de tutelle, pour travailler sur le dossier de la restructuration du groupe Doux. Dès aujourd'hui, nous travaillons ensemble sur ce dossier important pour la filière et les éleveurs de l'Ouest de la France.

Sylvie Pichot, ma suppléante, devient députée et siègera à ma place à l'Assemblée nationale. C'est une élue de terrain et d'expérience. Je sais que je peux compter sur elle pour s'investir pleinement dans ce mandat.

Avenir des emplois Doux et de la filière volaille : G. Garot rencontre Stéphane Le Foll

J'ai été reçu ce mercredi 20 juin, au Ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, pour un rendez-vous de travail avec Stéphane Le Foll sur les conséquences de la mise en redressement judiciaire du Groupe Doux.

Nous avons échangé sur la situation du site lavallois du Groupe Doux et sur les difficultés que rencontrent les éleveurs mayennais. J'ai dit au Ministre toute notre détermination pour que l'emploi soit préservé et que ce lieu d'abattage soit conservé pour les producteurs de volaille de notre département.

Le Ministre m'a confirmé que le Gouvernement était entièrement mobilisé pour relancer un véritable projet industriel, qui pérennise l'outil de production, sauvegarde les emplois et garantisse des débouchés à l'ensemble de la filière volaille.

Il m'a assuré être particulièrement vigilant sur la situation des éleveurs, qui peuvent rencontrer des difficultés importantes de trésorerie et d'approvisionnement. Des mesures ont ainsi été prises pour assurer la continuité de leurs activités, et notamment le report des échéances fiscales et sociales.

Nous avons convenu d'échanger dans les prochains jours, dès que la situation l'exigera.

Les permanences

Je tiens des permanences régulières à l'attention des habitants qui souhaitent me rencontrer. Celles-ci se déroulent dans les locaux de ma permanence à Laval ou dans une mairie de la circonscription.

Les prochaines permanences sont prévues :

le 30 juin 2012 à Laval, à la permanence parlementaire de 9h à 10h

le 5 juillet 2012 à Laval, à la permanence parlementaire de 15h à 17h

Pour prendre rendez-vous, merci de contacter le 02 43 01 03 05 ou de laisser un message ici en précisant vos coordonnées téléphoniques.

Sylvie Pichot, ma suppléante

Sylvie Pichot, maire de Bais, est ma suppléante.

photo_Sylvie_Pichot.JPG

Impliquée dans la vie locale depuis longtemps, Sylvie Pichot est maire de Bais depuis 2008.
Elue de terrain, elle s'investit en défendant les dossiers concrets pour le développement de nos territoires : le soutien aux entreprises, l'emploi, les services de proximité, l'accueil de la petite enfance.
Enseignante à la retraite elle est mère de 4 enfants et grand-mère de 3 petits-enfants.

Jean-Pierre Bourdin, maire de Voutré et Conseiller général du canton d'Evron, suppléant du 1er mandat, ayant souhaité passer le relais, c'est désormais Sylvie Pichot qui m'accompagnera au cours de ce deuxième mandat.

J'adresse à Jean-Pierre Bourdin mes plus sincères remerciements pour tout le travail accompli au cours des 5 dernières années.

Merci de votre confiance!

Vous m’avez réélu avec 58.5% des voix. Je vous remercie chaleureusement de votre confiance.

C'est un honneur de poursuivre mon action de député à vos côtés, au service de notre territoire, dans la majorité de François Hollande.

Cette victoire est une réussite collective qui confirme l’ancrage de la gauche en Mayenne. C’est un message d’espoir et de confiance envers la nouvelle majorité.

J'ai une pensée particulière pour Marie-Noëlle Tribondeau qui a mené une très belle campagne de proximité et de conviction. Jamais le Parti socialiste n'avait atteint un tel niveau dans la deuxième circonscription. Jamais la gauche n'avait recueilli, en Mayenne, autant de suffrages au second tour des élections législatives.

Cette victoire nous crée des obligations : celles de tenir nos engagements et d’agir de manière juste.

Vous pouvez compter sur moi pour faire entendre la voix de la Mayenne et soutenir l’action du Gouvernement pour redresser notre pays.

Groupe Doux: G. Garot s'entretient avec le Ministre de l'Agriculture

Je me suis entretenu ce vendredi 1er juin, avec Stéphane Le Foll, Ministre de l'agriculture et de l'agroalimentaire. Nous avons ont évoqué les graves difficultés financières du Groupe Doux, qui emploie 4 000 salariés en France, dont 270 à Laval, et avec lequel travaille 800 éleveurs.

J'ai dit au ministre de l'agriculture toute l'inquiétude des salariés et des éleveurs de notre département, et plus largement de tous les Mayennais, devant le risque de démantèlement du groupe. Il aurait de sérieuses conséquences sur la filière agro-alimentaire mayennaise, à un moment où elle connaît un nouveau développement, avec l'implantation du groupe Bridor.

Stéphane Le Foll m'a assuré que le Gouvernement était entièrement mobilisé sur ce dossier. Les négociations se poursuivent, depuis plusieurs jours, avec les banques pour qu'elles acceptent un rééchelonnement de la dette.

Le ministre m'a dit veiller tout particulièrement, dans le cadre de ses prérogatives, à la situation des éleveurs pour éviter une déstabilisation de la filière volaille.

Cet entretien se poursuivra prochainement par une réunion de travail à Paris.

- page 1 de 33