Education prioritaire : plus de moyens pour le collège Alain Gerbault

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education nationale, a présenté ce matin la nouvelle carte de l'éducation prioritaire, issue d'une concertation engagée depuis 2013, pour que l'école offre à tous les élèves des chances égales de réussite, en récompensant leurs efforts et leur mérite.

Le collège Alain Gerbault à Laval est concerné par cette réforme : il fait partie des réseaux d'éducation prioritaire « plus », ce qui signifie qu'il sera doté de moyens supplémentaires, dès la rentrée 2015. Les écoles Badinter et Jules Verne bénéficieront de ces moyens nouveaux.

Concrètement, cela signifie un accompagnement continu jusqu’à 16 h 30 pour les élèves de 6ème, un suivi de chaque élève dans ses apprentissages de l’école jusqu’au collège, et du temps donné aux enseignants pour recevoir les parents.

Cette réforme va permettre de faire plus pour les enfants qui ont besoin de plus, dans un quartier qui souffre de vraies difficultés sociales mais qui croit en la promotion par l'éducation.

Asile : des procédures plus rapides et des demandes mieux contrôlées

J'ai voté pour le projet de loi sur la réforme du droit d’asile adopté aujourd'hui en 1ère lecture à l'Assemblée nationale.

Le droit d’asile est une valeur cardinale de notre République.

Depuis 2007, les situations dramatiques en Syrie, en Lybie, plus récemment en Ukraine, ont provoqué une forte augmentation du nombre de demandes d’asile, sans que notre pays ne se dote des moyens de répondre à cet afflux de réfugiés.

Entre 2007 et 2012, les effectifs de l'Office de protection des réfugiés et des apatrides de (Ofpra) ont diminué, ce qui a entrainé un allongement des délais de traitement des dossiers - 19 mois en moyenne - et aucune place en centre d’accueil n'a été créée, le gouvernement d'alors préférant des solutions d’hébergement en hôtel, qui représentent un coût exorbitant pour nos finances publiques.

Lire la suite...

Climat : il reste tant à faire !

La Conférence Climat réunissant les 195 pays de l'ONU s'est réunie à Lima au Pérou, pour préparer un accord général qui sera signé Paris en décembre 2015. Objectif : limiter le réchauffement climatique à 2 degrés d'ici la fin du siècle.

En tant que membre de la délégation française aux côtés de Segolène Royal, je considère que l'accord de Lima est un petit pas en avant : il préserve les chances d'un bon accord à Paris en décembre 2015. Mais il reste tant à faire pour changer de modèle de développement, en conjuguant économie et écologie, dans les pays riches comme dans les pays pauvres. C'est l'avenir de la planète qui en dépend !

À Lima, les pays européens ont parlé d'une seule voix. L'Europe est aujourd'hui la force motrice de la lutte contre le réchauffement climatique. Et la France jouit d'un crédit très fort. La loi sur la Transition Énergétique de Segolene Royal exprime bien le volontarisme de la France sur ce sujet.

Mais rien ne sera possible sans la mobilisation de toute la société. C'est pourquoi la réduction des émissions de gaz carbonique dépend de chacun : la lutte contre le gaspillage alimentaire permet aussi de relever ce défi. Moins de gaspillage, c'est moins d'énergie dépensée à mauvais escient.

Réduire le gaspillage alimentaire, c'est agir pour préserver les ressources et contre le réchauffement climatique. C'est agir pour produire et consommer autrement.

G. Garot à la Conférence Climat 2014

Dans le cadre de ma mission sur le gaspillage alimentaire, je participe cette semaine à la Conférence Climat 2014 à Lima (Pérou), qui réunit 195 pays.

Le défi alimentaire est mondial. Il faudra nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050 - nous sommes 7 milliards aujourd'hui - alors que 30% de production agricole mondiale est actuellement perdue ou gaspillée.

Pour nourrir la population mondiale, et garantir l'accès de tous à l'alimentation, il faudra produire plus et mieux, en luttant à la fois contre les dérèglements climatiques et contre les gaspillages et pertes alimentaires.

Cette Conférence Climat 2014, sous l'égide de l'ONU, prépare l'accord international qui devra être signé lors de la Conférence Climat 2015 à Paris, pour déboucher sur des mesures fortes et concrètes contre le réchauffement climatique, cause de nombreuses famines.

Reconnaître l’Etat de Palestine, c’est avancer vers la paix

J'ai voté cet après-midi à l’Assemblée nationale la résolution portant sur la reconnaissance de l’Etat de Palestine.

Cette résolution s’inscrit dans la position traditionnelle de la France, qui a toujours été pour la reconnaissance de deux Etats, et dans une dynamique européenne de reconnaissance de l’Etat de Palestine.

La reconnaissance de l’Etat de Palestine doit faire avancer le processus de paix dans cette région et relancer le dialogue avec Israël, interrompu depuis trop longtemps. Les Palestiniens ont droit à un Etat viable et souverain.

Par cette résolution, la France porte un message de paix aux deux peuples.

Un accompagnement complet et 430 €/mois pour les jeunes Mayennais en grande précarité en 2015

Le ministre du travail a annoncé l'extension de la Garantie Jeune à 51 nouveaux départements, dont la Mayenne, en 2015.

Les jeunes Mayennais de 18 à 25 ans en situation de grande précarité, qui ne sont ni en emploi, ni en formation, et sans soutien familial, bénéficieront d'une aide financière et d'un accompagnement sur mesure.

Cette aide, fondée sur le donnant-donnant, est de 430 euros/mois pendant un an, dans le cadre d’un parcours intensif d'accès à l'emploi et à la formation demandé au jeune. Elle concerne aussi les questions de logement et de santé.

L’objectif est d’amener les jeunes en situation de grande précarité vers l’autonomie grâce à une démarche dynamique et personnalisée d’accompagnement.

Lutter contre le fléau des violences faites aux femmes

Les violences conjugales ont presque doublé en dix ans en France. Une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint.

Je salue la volonté du gouvernement de lutter contre le fléau des violences faites aux femmes.

Pour éviter qu'un acte de violence reste impuni, le dépôt de plainte sera facilité pour les femmes victimes de violences conjugales. Une main courante pourra être automatiquement transformée en plainte avec mise en place immédiate de mesures d'accompagnement de la victime.

Afin de permettre une meilleure circulation de l'information au sein des institutions, un magistrat dédié pourra être créé dans chaque tribunal, pour être l’interlocuteur unique des services sociaux, éducatifs, et autres associations en lien avec les victimes.

En plus des condamnations classiques, le gouvernement veut aussi que les juges puissent obliger les hommes qui maltraitent les femmes à suivre des stages de responsabilisation.

C'est toute la société qui doit prendre conscience du fléau que représentent les violences conjugales qui anéantissent des femmes, traumatisent des enfants et minent des vies entières.

Faciliter les dons alimentaires pour lutter contre la pauvreté

Les associations de solidarité s'attendent à une augmentation des demandes d'aides alimentaires. Aujourd'hui près de 15% des Français vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Dans le cadre de la mission de lutte contre le gaspillage alimentaire, je ferai des propositions pour promouvoir, simplifier et sécuriser les dons alimentaires.

Lire la suite...

Journée cantonale de G. Garot à Bonchamp

Je serai à Bonchamp ce vendredi 28 novembre, pour une nouvelle journée de terrain, selon le planning suivant :

13h déjeuner avec les maires du canton d'Argentré

14h30 visite de l'entreprise SEF à Laval

16h permanence à la mairie de Bonchamp

17h30 point-rencontre 'un café avec le député" au café Le central à Bonchamp, où je vous invite à me retrouver pour un temps d'échange convivial, ouvert à tous, sur les sujets qui vous préoccupent et l'actualité de notre territoire.

Journée cantonale de G. Garot à Montsûrs

Dans le cadre des "journées cantonales" que j'organise dans la circonscription, je serai présent à Montsûrs ce jeudi 20 novembre, selon le planning suivant :

11h visite de la Fromagerie de Montsûrs

12h45 déjeuner avec les maires du canton de Montsûrs

14h30 permanence à la mairie de Montsûrs

16h point rencontre habitants au café PMU, Le Courtigné à Montsûrs où je vous invite à venir pour un temps d'échange convivial autour des sujets qui vous préoccupent et de l'actualité de notre territoire.

- page 1 de 38